Gérer sa timidité au travail : 5 conseils simples à mettre en pratique

Source : Pixabay

La timidité est un véritable handicap social, aussi bien dans la vie personnelle que dans le cadre professionnel. Entre l’incapacité de s’exprimer face à son interlocuteur, la difficulté à aller vers les autres lors des pauses, le trac de faire passer des entretiens d’embauche à de futurs collaborateurs… la timidité au travail pousse davantage à s’isoler qu’à s’ouvrir aux autres.

En entreprise, le lien social est pourtant indispensable pour s’épanouir pleinement dans son travail et avoir des chances de prendre plus de responsabilités.

Lorsque j’étais plus jeune, j’avais une peur bleue du qu’en-dira-t-on. Je m’interdisais donc totalement de donner un quelconque avis sur quoi que ce soit et me contentais inexorablement d’écouter les autres. Les gens me disaient souvent que j’avais un beau sourire, mais qu’ils aimeraient bien entendre plus souvent le son de ma voix… J’étais alors en panique et me retrouvais face à un dilemme : me condamner au mutisme et subir des reproches parce que je ne disais rien, ou prendre le risque d’être éventuellement désapprouvée et rejetée.

Alors que j’avais une trentaine d’années, j’ai eu la chance de travailler dans un service essentiellement masculin. De temps en temps, une femme d’un autre service venait nous rendre visite et prenait le café avec nous. J’ai alors remarqué qu’elle avait souvent des idées complètement différentes de celles de mes collègues hommes, que les discussions étaient parfois houleuses… mais que cela ne l’a jamais empêchée de rouvrir notre porte et qu’elle était toujours accueillie à bras ouverts… Le jour où j’en ai pris conscience qu’on pouvait avoir un avis différent des autres et continuer à être appréciée, je peux vous assurer que mes croyances ont pris une grosse claque !

Depuis, je me suis énormément remise en question et aujourd’hui j’ai pris confiance en moi, je prends du plaisir à donner mon avis, en particulier lorsque je ne suis pas d’accord, et je vais beaucoup plus facilement vers les autres.

Vous souhaitez connaitre les 5 étapes qui vous permettrons d’être plus à l’aise en présence de personnes que vous connaissez mal ? Vous êtes au bon endroit. Suivez le guide !

#1 – Décider de surpasser sa timidité 

Tout changement passe par une prise de conscience et la volonté d’agir.

Vous êtes timide dans la vie de tous les jours et au travail en particulier ? La première chose à faire est de prendre la décision de tout faire pour prendre confiance en soi.

A lire aussi :
Comment avoir confiance en soi : 5 secrets de celles (et ceux) qui réussissent

La peur vous tenaille le ventre ? Cela fait… combien d’années déjà, que vous vous répétez que vous êtes timide ?… Ah oui. Quand même. Donc c’est normal d’être morte de trouille.

La peur de l’inconnu paralyse tous les humains depuis la nuit des temps. Donc pas de panique, nous allons voir ensemble comment remédier à votre problème.  Et avant que le mental ne vous intime l’ordre de partir en courant, passons tout de suite à l’action. Laquelle ?

#2 – Rechercher des expériences positives

Source : Alamyimages

Un jour quelqu’un a dit de vous que vous étiez timide et vous l’a peut-être répété à maintes reprises. Comme vous étiez jeune et sans expérience, vous l’avez cru… et vous l’avez intégré à votre identité.

Depuis, des milliards de mini-événements se sont produits dans votre vie. Parmi ces événements, vous avez uniquement retenu les fois où vous étiez mal à l’aise en présence de personnes, le plus souvent inconnues, et vous vous êtes collée l’étiquette « Timide » en vous racontant une histoire…

Source : Blog de cadre

Vous avez juste occulté les milliers d’événements où vous avez eu confiance en vous.

Le challenge consiste à retrouver toutes les expériences positives de votre passé, à y repenser et à ressentir comment vous vous êtes sentie… pour commencer à vous raconter une nouvelle histoire qui va venir casser votre croyance « je suis timide ».

Source : Blog de cadre

Vous n’en trouvez pas ? Quand vous allez à la boulangerie chercher votre baguette, est-ce que votre cœur bat la chamade ?
Quand vous allez chez le médecin parce que votre petit.e est malade… Est-ce que vous avez envie de partir en courant ?
Et à chaque fois que vous croisez votre voisin et que vous lui dites bonjour avec un grand sourire… Etes-vous en panique ?
Sans compter toutes les fois où vous appelez vos parents ou vos amis pour leur demander un conseil ou les inviter à déjeuner… Est-ce que votre voix tremble quand vous leur téléphonez ?
Et lorsque vous êtes en colère parce que votre mari a oublié de passer à la pharmacie acheter les médicaments dont vous avez besoin. Êtes-vous toujours aussi réservée ? Bien sûr que non.

Pourquoi votre timidité disparait-elle dans les occasions que vous avez identifiées ? Tout simplement parce que vous avez l’habitude d’aller à la boulangerie, de rencontrer le médecin, de croiser votre voisin et d’appeler vos amis ou de discuter avec votre mari. Pour toutes ces personnes, vous ne vous posez plus de questions quant à ce qu’ils pensent de vous ou autre. Vaincre sa timidité est donc une question d’entrainement et d’habitudes.

Passons tout de suite aux stratégies qui vont vous permettre de pulvériser vos peurs les plus profondes…

#3 – Changer ses pensées

Source : Gettyimages

Fermez les yeux et imaginez qu’un pitbull enragé vous poursuit en aboyant férocement pour vous broyer les mollets. Je parie que votre cœur a commencé à battre plus vite et que votre respiration s’est accélérée.

A présent, imaginez que vous avez gagné 35 millions d’euros au loto et que vous êtes reçue à la Française des Jeux pour qu’on vous remette un gros chèque… Avec cette somme rondelette, vous allez pouvoir réaliser tous vos rêves les plus fous ! Votre visage ne s’illumine-t-il pas d’un magnifique sourire ?

Pourtant, rien de ce que vous avez visualisé n’est vrai. Par contre, ce qui est réel, c’est que juste par la pensée vous pouvez changer votre état d’esprit, vos émotions, votre humeur et votre comportement.

Par conséquent, au lieu de vous dire :
     – « je suis timide, je n’ose pas »
     – « on va me critiquer »
     – « qu’est-ce qu’il s’exprime bien lui, ça va être dur de prendre la parole après lui »
     – « dans la famille, on est timide de mère en fille, c’est héréditaire »
     – …
trouvez une nouvelle pensée qui facilitera vos démarches :
     – « même si j’ai peur, je peux le faire ! Je crois en moi« 
     – « les critiques peuvent être constructives ; qu’est-ce que je vais apprendre si quelqu’un me fait une remarque ? »
     – « pendant sa présentation, il parlait fort pour être entendu de tous ; c’est une bonne idée ; je vais le faire aussi »
     – « la cousine Berthe est à l’aise en toute circonstance ; on a des gènes en commun »
     – …

Personnellement, ce qui m’a aidé à demander la signification d’un terme en formation ou en réunion, c’est 1° de me dire que que je vais apprendre quelque chose, et 2° d’en faire profiter les autres. Il m’arrive même parfois de connaitre la réponse et de poser quand même la question pour ceux qui n’osent pas le faire.

Vous avez trouvé quelques idées ? Bravo ! Continuons sur notre lancée.

#4 – Se lancer des défis

Comme nous l’avons vu précédemment, la timidité est due à la peur de l’inconnu et à un manque d’expérience ainsi qu’à nos pensées.

Source : Pixabay

Pour mettre définitivement un terme à vos angoisses, rien de tel que de passer à l’action en vous lançant régulièrement des petits défis : dire bonjour à un inconnu dans le métro ; demander un renseignement à une personne que vous croisez dans la rue ; faire 3 fois la même demande à une personne qui vous a refusé un service, pour essayer d’obtenir un « oui » ; s’inviter à la table de collègues du service d’à côté pour faire davantage connaissance pendant la pause déjeuner…

Vous êtes en réunion et vous n’avez pas compris un sigle ? Demandez sa signification pour ne pas rester dans le flou. Chaque métier a ses acronymes, et personne ne vous en voudra de ne pas le connaître. Appliquez le précepte précédent : changez vos pensées !

Et pratiquez ce petit jeu sans retenue. La confiance en soi se gagne par l’entrainement ! Aucun sportif de haut niveau ne se présente aux JO sans un entrainement intensif quotidien. Si vous voulez acquérir de l’aisance en toute circonstance vous ne pouvez pas continuer à vous comporter comme avant !

Votre cerveau commence à avoir des courbatures et vous avez besoin d’énergie supplémentaire pour sortir de votre cocon ? Alors lisez la suite.

#5 – Etudier le sujet en amont

Vous êtes conviée à une réunion incontournable ? Une formation Excel, PowerPoint ou SharePoint ? Vous avez rendez-vous à un afterwork avec votre réseau d’entreprise ?

Anticipez l’événement : lisez les documents et repérez les points qui méritent d’être éclaircis, commencez à utiliser l’outil pour vous faire la main, renseignez-vous sur qui sera présent après la journée de travail… Vous aurez ainsi pu préparer des questions ou des sujets de conversation.

Personnellement, je lis les documents avant d’aller en réunion ou en formation. Je repère les passages que je ne comprends pas ou les points qui nécessitent d’être éclaircis. En séance, si je n’ai pas les réponses ou les informations utiles à ma compréhension, je peux interrompre l’intervenant.

A lire également :
Prise de parole en public : Comment gérer les 3 phases de son stress

Se préparer en amont permet de vous conditionner à poser des questions, d’être détendue et de ne pas être prise au dépourvu. En procédant ainsi, vous vous apercevrez que les autres viendront naturellement vers vous pour rebondir sur l’une de vos interventions. La situation idyllique de tout timide invétéré !

 

Allez ! Après la théorie, action ! Premier défi : me laisser un commentaire concernant cet article !

Si vous n’osez pas, l’heure est venue de gagner en assurance. Cliquez sur l’onglet « Contact » situé en haut de la page pour m’expliquer vos difficultés et mettre plus de mieux dans votre vie !

————————————————————

Mon argumentation vous a convaincue ? Vous avez pris conscience que vous passez trop de temps au bureau et vous avez décidé de revoir votre organisation ?… Ou au contraire, votre mode de vie actuel vous semble tout à fait adapté à vos valeurs ? Laissez-moi un commentaire !

Partagez sur vos réseaux sociaux préférés :
Share on LinkedIn
Linkedin
Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.