Comment sortir de sa zone de confort

Cliquez sur « Play » pour écouter ou faites un clic droit ici  puis « Enregistrer la cible du lien sous… » ou sur « Télécharger » pour le recevoir sur votre téléphone ou tablette par exemple, et l’écouter sur votre appareil.

Femme d'affaires heureuse de traverser un tunnel de verre
Source : GettyImages

Votre supérieur vous a proposé de prendre en charge un projet, mais vous hésitez à sortir de votre routine confortable ? Vous avez envie de proposer une idée innovante à votre patron, mais l’idée d’essuyer un refus… voire qu’il trouve votre idée farfelue vous paralyse ? Ou bien vous avez toujours voulu participer à une conférence ou à un séminaire, mais la peur de ne pas être à la hauteur vous retient ?

Être dans sa zone de confort est bien agréable et nous permet de maintenir un sentiment de sécurité et de prévisibilité dans notre vie quotidienne.

Quand un changement nous impose de sortir de notre zone de confort, cela peut devenir une épreuve difficile à surmonter, notamment lorsque nous sommes paralysés par la peur du regard des autres et que nous craignons d’être jugé sur nos choix ou nos actions. Or des changements et des challenges, nous rencontrons tous à différents moments de notre vie professionnelle et personnelle.

Cette zone, souvent perçue comme un refuge sécurisant, peut paradoxalement freiner notre épanouissement et notre croissance.

Pourquoi est-il si intimidant de quitter ce qui nous est familier ? Comment pouvons-nous surmonter nos peurs et explorer de nouvelles opportunités avec assurance ? Et avant tout, qu’est-ce que réellement la zone de confort ?

#1 – Définition de la Zone de Confort

Selon Wikipédia, « la zone de confort est un état psychologique dans lequel une personne se sent à l’aise. Dans cette zone, elle peut garder le contrôle tout en éprouvant un faible niveau de stress et d’anxiété. Dès lors, un niveau constant de performance est possible« .

En savoir plus : Cliquez ici

La zone de confort, c’est ce cadre rassurant où nous effectuons nos routines quotidiennes sans prendre de risques ni faire face à des incertitudes.

Dans la vie professionnelle (et personnelle), la zone de confort est souvent associée à une stabilité qui nous protège des défis imprévus et des changements perturbateurs. Contrairement à une simple habitude, la zone de confort représente un espace mental où les comportements et les pensées sont régis par la sécurité et la prévisibilité.

Pourtant, cette stabilité apparente peut freiner notre évolution et notre épanouissement en nous empêchant d’explorer de nouvelles opportunités.

Alors quels bénéfices pourrions-nous bien avoir à sortir de notre routine sécurisante ?

#2 – Bénéfices à Sortir de sa Zone de Confort

Sortir de sa zone de confort peut sembler intimidant. Pourtant, les bénéfices à le faire sont considérables.

Par exemple, le jour où j’ai pris un nouveau poste sans avoir eu de transmission de mon prédécesseur, sur les conseils de ma manager, je me suis rendue à une réunion 100% technique. A la fin de la réunion qui avait duré environ trois heures, j’étais complètement perdue. Je n’avais pas compris la moitié des échanges et bien sûr, je n’avais pas ouvert la bouche. A ce moment-là, je pouvais retourner à mon poste comme si de rien n’était et nourrir des pensées comme je suis nulle, je ne comprends rien, etc.

Comme c’était une réunion périodique, je savais que la fois suivante, je serais tout aussi perdue. J’ai donc pris mon courage à deux mains, et je suis allée vers 2 collègues pour leur expliquer ma situation, avec le risque qu’elles me disent que ce n’était pas leur rôle, qu’elles n’avaient pas le temps… Bref, qu’elles refusent de me répondre.

Mais elles ont compati à ce que je vivais, et à ma grande surprise, nous avons discuté pendant près d’une heure durant laquelle elles ont répondu à toutes mes questions (qui, croyez-moi, étaient très nombreuses).

A la fin de nos échanges, je connaissais la signification des acronymes, j’avais identifié les projets qui avaient un impact pour moi ou non, et, cerise sur le gâteau, j’avais les coordonnées d’une personne qui animait une réunion beaucoup plus utile pour moi !

Le soir, je me suis félicitée de mon choix. Je suis rentrée chez moi le sourire aux lèvres et fière d’avoir osé demander.

Selon Judith M. Bardwick, psychologue et consultante en management, « la véritable croissance personnelle et professionnelle commence souvent à la fin de notre zone de confort« . Dans son livre « Danger in the Comfort Zone« , Judith M. Bardwick explique que rester trop longtemps dans notre cadre habituel peut limiter notre développement et notre épanouissement en nous empêchant d’explorer de nouvelles opportunités.

Femme d'affaires dans la jungle
Source : Blog de Cadre

En osant affronter l’inconnu, nous développons de nouvelles compétences, augmentons notre capacité à surmonter les difficultés, apprenons à gérer le stress et à nous adapter aux changements. Nous découvrons ainsi des perspectives et des idées nouvelles auxquelles nous n’aurions pas pensé. Nous entrons donc dans un cercle vertueux qui nous aide à devenir plus forts et plus aptes à surmonter de nouvelles difficultés.

Cela nous permet non seulement d’augmenter notre confiance en nous, mais aussi d’ouvrir la porte à des opportunités professionnelles et personnelles inattendues. Par exemple, accepter de diriger un projet innovant au travail peut non seulement mener à une promotion ou à la reconnaissance de vos pairs, mais aussi attirer l’attention de votre Direction voire de managers d’autres départements, ouvrant ainsi la voie à de nouvelles opportunités de poste.

De même, essayer une nouvelle activité sportive ou artistique, s’investir dans une association ou partir seul à l’autre bout du monde peut élargir votre cercle social et améliorer votre bien-être général.

En repoussant nos limites, nous découvrons des aspects de nous-mêmes que nous ignorions et nous nous épanouissons dans des domaines insoupçonnés.

Par exemple, lorsque mes filles étaient à l’école primaire, j’ai été élue présidente de l’association de Parents d’élèves. Quelques temps plus tard, une enseignante a repéré mon potentiel et m’a proposé de la rejoindre dans l’association Mieux Lire Mieux Ecrire pour aider des étrangers à apprendre le français. Je n’aurais jamais imaginé devenir présidente d’une association de Parents d’élèves… et encore moins donner des cours de français à des adultes ! Mais l’histoire ne s’arrête pas là…

En plus de ces bénéfices immédiats, à plus longue échéance, sortir régulièrement de sa zone de confort peut avoir des impacts profondément positifs et durables sur votre carrière et votre vie personnelle. Comment ces changements pourraient-ils transformer votre quotidien à long terme ?

Avec le temps, cette habitude permet de développer des facultés, rendant les défis futurs moins intimidants et plus faciles à gérer.

Sur le plan professionnel, cela peut se traduire par une évolution de carrière plus rapide, car vous serez plus enclin à saisir des opportunités, à innover et à prendre des initiatives. Vous deviendrez également plus adaptable aux changements organisationnels, un atout précieux dans le monde du travail en constante évolution.

Sur le plan personnel, sortir de sa zone de confort renforce la confiance en soi et l’estime de soi.

Et surtout, dans la vie, tout est lié. Pour en revenir à mon exemple précédent, deux ou trois ans après avoir adhéré à l’association Mieux Lire Mieux Ecrire, cela m’a permis de trouver un stage lorsque j’ai été nommée cadre dans mon entreprise.

En fin de compte, en faisant de la sortie de votre zone de confort une habitude, vous construisez une vie plus riche, plus épanouissante et plus résiliente face aux aléas.

Si élargir notre zone de confort est aussi bénéfique, pourquoi est-il si difficile de quitter ce cocon protecteur ?

#3 – Les Obstacles à Surmonter

Qui dit enjeu, dit risques et incertitudes. Cela génère donc des peurs.

Femme d'affaires qui a peur et met les mains devant son visage
Source : GettyImages

Par conséquent, prendre conscience de ses peurs est la première étape pour sortir de sa zone de confort. Les obstacles que nous rencontrons sont souvent ancrés dans trois grandes catégories de peurs.

  • La peur de l’inconnu

Elle englobe la peur du changement, de réussir, de la notoriété, de la croissance, du management….

Comme elle nous paralyse, elle nous empêche de saisir des opportunités qui pourraient transformer notre vie.

  • La peur de l’échec

Tout aussi redoutable, la peur de l’échec. Elle nous pousse à éviter les risques, qu’ils soient financiers ou personnels par crainte de ne pas être à la hauteur, de perdre des acquis…

  • La pression sociale

Elle comprend la peur du regard des autres, du jugement, des critiques, du rejet, et nous fait hésiter à exprimer nos idées ou à entreprendre des actions non conventionnelles, de peur d’être jugés ou rejetés.

En identifiant ces peurs et en les confrontant, nous pouvons surmonter les barrières qui nous retiennent et ouvrir la voie à un avenir plus riche et plus épanouissant.

Comment cette dynamique de surmonter les obstacles et de bénéficier des avantages fonctionne-t-elle?

#4 – Au-delà de la Zone de Confort

Dans son livre « Danger in the Comfort Zone », Judith M. Bardwick attire notre attention sur les risques associés à rester trop longtemps dans une zone de confort, tant au niveau individuel qu’organisationnel.

L’auteure nous met en garde contre les dangers de la complaisance et de l’inaction, en soulignant l’importance de sortir de sa zone de confort pour engendrer à la fois une véritable croissance de l’entreprise et le développement professionnel des employés.

Elle explique que pour réaliser ce changement, il est nécessaire de se remettre en question et de traverser deux autres zones inconfortables : la Zone de Peur, où nous faisons face à nos doutes et incertitudes, et la Zone d’Apprentissage, où nous acquérons de nouvelles compétences et connaissances.

Rapprochons ces 3 zones citées par Judith M. Bardwick des 4 phases d’apprentissage qui sont :

  • Incompétence Inconsciente : Je ne sais pas que je ne sais pas
  • Incompétence Consciente : Je sais que je ne sais pas
  • Compétence Consciente : Je sais que je sais
  • Compétence Inconsciente : Je ne sais pas que je sais

Qu’obtenons-nous ?

Schéma Zone de Confort - Zone de peur - Zone d'apprentissage et les 4 phases d'apprentissage

  • Zone de Confort :

L’endroit où tout est familier et sûr. Ici, le niveau de confort est élevé car nous ne prenons aucun risque et nous restons dans nos habitudes quotidiennes.
Dans cette zone, nous avons à la fois des compétences inconscientes (nous utilisons des compétences de manière automatique sans y penser consciemment) et des incompétences inconscientes (nous ne sommes pas conscients de nos lacunes et ne voyons pas les opportunités de développement). Nous sommes comme un poisson dans l’eau.

  • Zone de Peur :

En quittant la zone de confort, nous rencontrons des doutes, des peurs et des incertitudes. Le niveau d’inconfort est élevé car nous ressentons souvent un stress accru et de l’anxiété.
Cela correspond à l’incompétence consciente, où l’on réalise ce que l’on ne sait pas. A ce stade, un choix s’offre à nous : effectuer un changement ou non.

  • Zone d’Apprentissage :

Une fois nos peurs oubliées, nous commençons à acquérir de nouvelles compétences et connaissances. Le niveau d’inconfort diminue, mais il reste présent car nous naviguons encore dans des situations inconnues et ne sommes pas en maitrise totale de notre nouvelle façon d’être ou de faire.
Cela correspond à la compétence consciente, où on sait qu’on sait mais cela demande encore un effort conscient.

  • Nouvelle Zone de Confort (Zone des Acquis) :

Avec l’entraînement et les nombreuses répétitions, nous avons acquis de nouvelles compétences, nous voyons des changements positifs dans notre vie. Le niveau de confort augmente, nous devenons plus efficaces et confiants. Nous atteignons un niveau où nous réalisons des objectifs ambitieux et nous nous développons pleinement. À ce stade, cette zone devient notre nouvelle zone de confort, plus grande que la zone initiale, car nous exploitons des ressources plus importantes, sommes plus à l’aise avec nos nouvelles compétences et voyons des améliorations significatives dans notre vie.
Cela correspond à la compétence inconsciente, où l’on utilise nos compétences de manière automatique et fluide. Nous avons retrouvé un équilibre émotionnel.

Voilà pour la théorie. Sur le papier, c’est compréhensible et cela démystifie bien des mécanismes. Cependant, tôt ou tard, nous arrivons tous à un stade où nous sommes amenés à des remises en question, soit de notre plein gré… soit par la force des choses. À ce moment-là, la peur ressortira du placard et vous effraiera aussi sûrement qu’un fantôme surgissant des ténèbres.

Alors comment apaiser nos doutes, nos peurs, nos frayeurs et franchir ces étapes facilement ?

#5 – 7 Astuces pour Sortir de sa Zone de Confort

Comme nous venons de le voir, sortir de sa zone de confort est intimidant, mais avec quelques astuces simples, vous pouvez rendre ce processus plus accessible et stimulant.

Voici quelques stratégies détaillées pour vous aider à y parvenir :

  • Rêver grand

Listez tout ce que vous souhaitez avoir réalisé à la fin de votre vie.

Osez viser haut ! La visualisation est une technique puissante pour cela. En imaginant de manière vivante et détaillée la réalisation de vos grands rêves, vous conditionnez votre esprit à croire en leur possibilité.

Citation : Ils ne savaient pas que c'était impossible alors ils l'ont fait - Mark Twain

Cette pratique va renforcer votre motivation et votre détermination à réaliser ces rêves, même  si vous n’avez encore aucune idée du comment y parvenir !

Des études montrent que la visualisation aide à améliorer les performances en créant des schémas mentaux positifs et en réduisant le stress lié aux défis futurs.

Prenez quelques minutes chaque jour pour visualiser vos rêves les plus audacieux et ressentez l’émotion de leur réalisation.

  • Définir des objectifs clairs et réalisables

Dans cette liste, choisissez l’un de vos rêves. Ensuite, définissez tout ce qui doit être mis en place pour le concrétiser.

Pour vous aider, vous pouvez utiliser la méthode SMART (Spécifique, Mesurable, Atteignable, Réalisable, Daté dans le Temps) qui va vous aider à établir des objectifs concrets. Cela vous permet de rester concentrée et de mesurer vos progrès.

A lire aussiGagnez du temps, fixez-vous des objectifs SMART !

Par exemple, si vous souhaitez améliorer vos compétences en communication, fixez-vous des objectifs spécifiques comme « participer à trois réunions de groupe ce mois-ci » ou « faire une présentation de 10 minutes devant mes collègues ».

  • Apaiser ses peurs

Utilisez des techniques de gestion du stress et des émotions comme la Programmation Neuro-Linguistique (PNL), l’EFT (Emotional Freedom Techniques) et la pleine conscience.

La PNL peut vous aider à reprogrammer vos pensées négatives et à développer des schémas de pensée positifs.

L’EFT, ou tapping, consiste à stimuler doucement certains points d’acupression pour libérer les blocages émotionnels, en particulier la peur du jugement, la peur des critiques, le sentiment de honte, etc.

A lire aussiDémarrer facilement l’EFT en 7 étapes

Je vous invite également à voir et à revoir mes vidéos sur le sujet sur

ma chaine Adapt’Action en cliquant ici 

La pratique de la pleine conscience, par la méditation ou des exercices de respiration, peut également vous aider à rester ancrée dans le présent et à réduire l’anxiété liée à l’inconnu.

  • Changer de Mindset

Plutôt que de gaspiller votre énergie à trouver des excuses (c’est trop dur, je n’y arriverai jamais, je n’ai jamais appris à faire ça, ce n’est pas pour moi, je ne suis pas capable…) et de procrastiner, répétez vous en boucle des mantras stimulants tels que : « Si d’autres l’ont fait, je peux y arriver aussi », « Je vais essayer juste pour voir », « Chaque petit pas me rapproche de mon objectif », « Je suis capable d’apprendre et de m’adapter », « Je mérite de réussir », « Je vais me prouver que je peux le faire », etc.

Plutôt que de voir les défis comme des menaces, considérez-les comme des occasions d’apprendre, de grandir, d’être fière de vous ! En changeant votre perspective, vous pouvez transformer vos peurs en actions.  

Pensez à chaque nouvelle expérience comme une progression dans votre parcours de développement personnel et professionnel.

  • Faire des petits pas

Une fois votre plan de bataille établi, tremblez mais osez ! Aucun entrepreneur à succès n’est devenu millionnaire en restant devant son écran d’ordinateur ou de télévision à regarder des films ou des séries.

Citation : Un voyage de mille lieues commence toujours par un premier pas - Lao Tseu

Par exemple, si vous craignez de parler en public, commencez par exprimer vos idées lors de petites réunions ou parlez devant un petit groupe d’amis. Ensuite, augmentez progressivement la taille de votre audience.

A lire aussiKaizen et objectifs : La combinaison gagnante pour des résultats extraordinaires

Chaque petit succès renforcera votre confiance en vous, alimentera votre mantra et vous préparera à des défis plus importants.

  • Bien s’entourer

Trouvez un mentor ou rejoignez des groupes de personnes partageant les mêmes objectifs.

Le soutien de pairs vous encourage et vous offre des perspectives nouvelles.

Participer à des ateliers, des séminaires, des groupes de discussion, des réseaux peut également vous fournir des outils et des stratégies pour sortir de votre zone de confort.

  • Célébrer vos réussites

Prenez le temps de reconnaître et de célébrer vos succès, même les plus petits. Cela renforcera votre confiance en vous et vous motivera à continuer à repousser vos limites.

Femme d'affaires à son bureau avec une expression de triomphe
Source : GettyImages

Créez un journal de vos réussites où vous noterez chaque progrès réalisé, aussi minime soit-il. Le relire dans les moments où la motivation n’est plus au rendez-vous vous donnera le coup de pouce nécessaire pour affronter les nouveaux défis qui vous attendent.

Maintenant que vous avez découvert ces conseils pour sortir de votre zone de confort, comment pouvez-vous commencer à les intégrer dans votre quotidien ?

#6 – Des Questions pour Agir

La meilleure antidote à la peur, c’est… l’ACTION !

Pour vous aider à mettre en pratique ces stratégies, voici quelques questions d’exercice à méditer, tout en prenant en compte la peur du regard des autres, qui peut souvent être un frein majeur à l’exploration de nouvelles possibilités :

  • Comment définiriez-vous votre propre zone de confort ? Quelles en sont les caractéristiques ?
    ..
  • Quels nouveaux défis pourriez-vous relever pour enrichir votre vie et élargir votre zone de confort, même face à la crainte du jugement d’autrui ?
    ..
  • Outre la peur du regard des autres, quelles peurs vous retiennent ? Comment pouvez-vous commencer à les surmonter pour vivre plus heureuse ?
    ..
  • Malgré la possibilité d’être jugée par les autres, quelles actions concrètes pourriez-vous entreprendre dès aujourd’hui pour commencer à explorer au-delà de votre zone de confort ? Commencez par des actions que vous vous sentez capable de faire dès à présent.

Réfléchir à ces questions et y répondre est le premier pas vers un changement significatif.

En y répondant honnêtement, vous pourrez identifier les barrières qui vous retiennent et découvrir des moyens concrets de les surmonter.

Souvenez-vous que « les petits ruisseaux font les grandes rivières » ! Chaque petite action compte et vous rapproche de la vie épanouissante et audacieuse que vous méritez. Alors, prenez un moment, notez vos réponses et engagez-vous à faire ce premier pas hors de votre zone de confort dès aujourd’hui !

Voir aussi : Comment avoir confiance en soi : 5 secrets de celles (et ceux) qui réussissent

Pour conclure :

Si vous êtes heureuse dans votre vie actuelle, profitez-en pleinement, c’est aussi à ça qu’elle sert ! Toutefois, si vous aspirez à évoluer, que ce soit professionnellement ou personnellement, sachez que franchir les frontières de votre zone de confort est indispensable.

En affrontant l’inconnu et en surmontant vos peurs, vous découvrirez non seulement de nouvelles opportunités mais renforcerez aussi votre confiance en vous.

Comme pour toute compétence, il est essentiel de comprendre les bases et de se préparer méthodiquement avant de se lancer. Ensuite, comme tout sportif, il ne reste plus qu’à pratiquer régulièrement, en commençant par des petits pas et en célébrant chaque réussite.

Dans tous les aspects de votre vie, que ce soit dans le cadre de votre travail, dans vos relations personnelles ou même avec vos enfants, chaque situation offre une occasion de sortir de votre zone de confort et de grandir. Profitez-en et osez explorer de nouveaux horizons !

————————————————————

Maintenant, c’est à vous !

Avez-vous déjà hésité à sortir de votre zone de confort par peur de l’inconnu ? Ou peut-être avez-vous relevé un défi audacieux et en avez-vous retiré des bénéfices incroyables professionnellement ou personnellement ?

Racontez-nous vos expériences et vos réussites dans les commentaires ci-dessous !

Blog de Cadre est également là pour vous aider à dépasser vos limites et atteindre vos objectifs ! Pour tous renseignements, prenez contact avec moi en cliquant ici. Je vous répondrai rapidement !

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager

Commentaires 10

  • Oui, la zone de confort est un piège, et ce n’est pas le meilleur endroit ou se trouver malgré que l’on s’y sent en sécurité et en contrôle, avec nos habitudes bien ancrées. Cependant la croissance se trouve toujours en dehors de cette zone… après la zone d’apprentissage pour ma part, c’est là que nous aurons accès à la réalisation de nos objectifs, mettre en place des nouveaux et toucher du doigt ce qui nous parraissait impossible. Pour répondre à ta question, oui bien sûr dans ma vie j’ai hésité à sortir de cette zone de confort, elle a failli me coûter cher d’ailleurs… puis aussi je l’ai dépasser de nombreuses fois, une des plus importante pour moi était, pour la première fois prendre le micro pour plus de vingt minutes devant deux cents personnes… j’en suis sorti grandi « oui ! je pouvais le faire ». Voila une de mes expériences.
    Merci pour ton article bien construit et bien fourni.

    • Merci pour ce témoignage Pascal. J’ai aussi eu l’occasion de prendre la parole devant 200 à 300 personnes… la peur au ventre. Mais une fois terminé, j’étais tellement fière de moi ! Donc j’imagine tout à fait ce que tu as pu vivre. Bravo d’avoir osé !
      Merci pour tes encouragements

  • Merci pour cet article qui donne vraiment envie de sortir de sa zone de confort. Pour l’avoir fait par le passé et plus régulièrement dernièrement, c’est là que l’on se sent le plus progresser. Mais cela demande beaucoup d’énergie mais le jeu en vaut la chandelle

    • Merci Freddy pour ce partage d’expérience. Tu as entièrement raison, selon le challenge, cela peut demander de l’énergie et parfois, en changeant seulement ses pensées, cela peut aussi être simple
      En tout cas, c’est bien de continuer à le faire. C’est la meilleure façon d’aller loin !

  • Un guide précieux pour ceux qui hésitent à sortir de leur zone de confort ! Cet article offre des conseils pratiques et inspirants pour surmonter les peurs et embrasser le changement.
    Pour moi, le conseil facile à appliquer dès demain est de changer de Mindset : je vais commencer à intégrer des pensées positives dans ma routine quotidienne et répéter des affirmations comme ‘Je suis capable d’apprendre et de m’adapter’ et ‘Chaque petit pas me rapproche de mon objectif’.
    Une lecture enrichissante qui encourage à explorer de nouvelles opportunités avec confiance et détermination.

  • Super article trés intéressant ! En effet, il faut régulièrement sortir de sa zone de confort pour grandir et s’améliorer. J’utilise beaucoup la PNL pour moi et pour aider mes patients à faire de même. Merci pour tous ces précieux conseils

    • Merci pour ton commentaire Caroline. Oui, la PNL est aussi très puissante pour apporter des changements. Je suis en train de la redécouvrir avec le livre de Tony Robbins. Les résultats sont incroyables ! Merci pour ce rappel

  • La zone de confort est tellement confortable… même si elle ne l’est pas vraiment. Aller vers l’inconnu, c’est terrifiant parfois, et pourtant… l’inconnu est rempli de belles surprises qui nous attendent. Merci pour ton article très intéressant.

    • Merci Jackie ! Oui, pas évident d’oser prendre le risque… Mais tu as entièrement raison, de belles surprises peuvent nous attendre.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.