Charge mentale : de quoi parle-t-on et comment l’alléger

Charge mentale
Source : Flickr

Votre cerveau est toujours en ébullition ? Vous rédigez sans cesse des To Do Lists mais n’arrivez jamais au bout ? Vous avez le sentiment de manquer de temps et de tout faire dans l’urgence ? Vous avez l’impression de devoir tout gérer seule ? Vous avez des difficultés à déléguer des tâches à votre mari car ce sera mieux fait si vous le faites vous-même ? Vous avez souvent des maux de tête, des douleurs abdominales ou dorsales ? Et si votre charge mentale était trop élevée ?   

Depuis le confinement, toutes les études montrent que la charge mentale des femmes a explosé. Mais de quoi s’agit-il exactement ?

En 1984, la sociologue Monique Haicault l’employa pour la première fois en la définissant comme étant le « fait de devoir penser simultanément à des choses appartenant à deux mondes séparés physiquement ».

La charge mentale s’est récemment popularisée pour désigner la charge cognitive, invisible, que représente la gestion du foyer : tâches ménagères, rendez-vous, achats, paiement des factures, soins aux enfants, etc.

Pour Aurélia Schneider, médecin, psychiatre, spécialiste en Thérapies Comportementales et Cognitives, auteure de La charge mentale des femmes (Ed. Larousse), c’est être occupée dans un endroit et être sollicitée pour des choses qui se passent ailleurs et qu’il faut gérer.

Par exemple, animer une réunion en pensant que zut, vous avez oublié de prendre rendez-vous chez le médecin, et que vous devez aussi pensez à passer au pressing récupérer les chemises et chemisiers, ah, oui, et aussi demander à belle-maman de garder les enfants mercredi car vous serez en déplacement… ou encore, en préparant le tableau de bord hebdomadaire, vous vous dites qu’il faut commander une nouvelle paire de chaussures pour votre fille car ce matin, vous avez remarqué que les siennes commençaient à prendre l’eau, et qu’un passage chez le coiffeur ne ferait pas de mal à votre fils… et peut-être qu’à vous aussi car votre dernier rendez-vous avait eu lieu le même jour.

Malgré tous les articles publiés et tous les reportages diffusés sur la répartition des tâches entre les hommes et les femmes, la charge mentale incombe toujours, en très large partie, aux femmes. Est-ce inéluctable ? Assurément non. Par contre, nous les femmes, devons aussi prendre sur nous et changer certaines de nos habitudes.

Première règle à adopter sans attendre…

#1 – Déléguer à 100%

UNITED STATES - CIRCA 1950s:  Couple dans une cuisine
(Photo by George Marks/Retrofile/Getty Images)

Historiquement, les femmes « tenaient » la maison tandis que les hommes « rapportaient le salaire » du foyer. L’émancipation des femmes n’est que très récente. Pour que les hommes acceptent ce changement, les femmes ont donc continué à assurer les tâches ménagères et l’éducation des enfants en plus de leur journée de travail. Force est de reconnaître que nos mères et nos grands-mères ont beaucoup de mérité et s’en sont bien tiré.

Cependant, les temps ont changé. Avec les compressions de postes, l’arrivée des nouvelles technologies et des réseaux sociaux, les tâches se sont multipliées et les temps libres fortement restreints. L’instantanéité fait désormais loi et il devient de plus en plus difficile de trouver des disponibilités pour gérer les imprévus.

La solution consiste donc à se répartir les rôles entre époux… Mais pas n’importe comment.

Si vous choisissez de déléguer les poubelles à votre cher et tendre, cela ne consiste pas seulement à transporter les déchets jusqu’au vide-ordures ou au garage… Il faut aussi y inclure l’achat des sacs ! La gestion des stocks devient également sa responsabilité. S’il est fin cuisinier et qu’il adore se prendre pour top chef, à lui de mettre le saladier dans le lave-vaisselle, de ranger l’huile et la farine dans le placard et les œufs restants dans le frigo une fois le plat au four.

Mais attention, il n’y a pas qu’une seule façon de faire. Si vous préférer débarrasser au fur et à mesure et que lui préfère se concentrer sur sa recette et nettoyer une fois que le repas mijote, ne le critiquez pas et appréciez ! L’important est le RESULTAT FINAL.

Ce qui nous amène à la seconde règle… 

#2 – Discuter

Vous n’imaginez pas le nombre de disputes qui pourraient être évitées si le couple discutait davantage ! Je veux dire discuter VRAIMENT ; pas lancer un ordre à la volée 30 secondes avant de claquer la porte le matin.

  • Chéri, tu n’oublieras pas de jeter les poubelles
  • Non

Et le soir, quand vous rentrez, le grand sac noir est posé bien en vue sur l’évier. En le voyant, la moutarde vous monte au nez, vous attrapez l’horrible sac et allez le jeter vous-même en pestant contre votre mari parce qu’une fois de plus, il n’a pas tenu ses engagements.

Source : GettyImages

Lorsqu’il rentre, avant-même qu’il ait eu le temps de vous dire bonsoir, telle une furie, vous sautez sur votre mari pour lui déverser toute votre colère… Pourtant, il avait tout prévu : le sac était bien en vue pour qu’à son retour du travail, il pense à jeter la poubelle.

Cet exemple illustre encore une fois qu’il n’y a pas qu’une seule façon de faire les choses. D’où l’importance de se poser et de mettre bien à plat le rôle de chacun : quoi, quand et comment.

Chacun a son rythme : certains sont du soir, d’autres du matin ; chacun a son emploi du temps : les uns préfèrent se lever tôt pour faire du footing, les autres s’y adonner le week-end.

Discuter du moment le plus opportun, négocier lorsque les visions divergent, trouver des arrangements, déléguer à une tierce personne… nécessite d’échanger dans un moment où tout le monde est disponible. L’objectif est de trouver un accord gagnant/gagnant.

Mais ce n’est pas parce que vous avez signé un contrat moral clair, net et précis, que vous ne pouvez pas y ajouter des clauses occasionnelles. Lesquelles et à quelles conditions ?…

#3 – Demander et remercier

Vous avez eu une rude journée et vous êtes vraiment épuisée. Demander à votre cher et tendre de prendre exceptionnellement quelques tâches à son compte : débarrasser la table pendant que vous prenez un bain bien chaud, s’occuper de coucher les enfants pendant que vous faites une méditation, leur lire une histoire pendant que vous vous prélassez devant un bon film…

Il est essentiel de savoir vous écouter et de prendre soin de vous, car le risque majeur qui guette les femmes en surcharge mentale est le burn out.

Merci
Source : GettyImages

Lorsque votre héros vous rejoindra, pensez à le remercier d’avoir assuré la relève. Donner une marque de reconnaissance est d’une part, valorisant et d’autre part, essentiel pour donner à l’autre l’envie de recommencer une prochaine fois. Et si vous ne voyez pas pourquoi vous lui diriez merci alors que lui ne vous le dit jamais, c’est peut-être l’occasion de lui expliquer que vous aussi vous aimez les mercis.

Comme nous sommes dans les moments « douceur », voyons tout de suite comment prendre soin de vous…

#4 – Réduire la tyrannie des « je dois », « il faut »

D’après les psychologues, les personnes en surcharge mentale sont souvent perfectionnistes. Ce sont des personnes qui aiment tout contrôler, éviter les reproches et aussi être certaines que le travail sera fait comme elles aiment. Elles ont donc une petite voix dans la tête qui dit « je dois faire telle chose ce midi », « il faut absolument que je pense à faire telle autre chose ce soir »… Résultat, elles se mettent une pression de dingue et donnent souvent l’impression de n’être jamais satisfaites.

Voir le type perfectionniste de l’Ennéagramme

Si cette description vous représente, il est temps pour vous de lâcher les injonctions de ce dictateur interne et d’apprendre à relativiser. Bien sûr si votre enfant a de la fièvre, un rendez-vous chez le médecin s’impose. Mais quelle est l’urgence à faire une machine de clair aujourd’hui alors que vos armoires débordent de vêtements ? Quelle est la nécessité de préparer la table du petit déjeuner ce soir alors que vous tombez littéralement de sommeil ?

Cela me rappelle une anecdote que m’a racontée l’une de mes coachées. Je lui avais demandé de faire des erreurs exprès (celles de son choix). Ce soir-là, elle a décidé de ne pas préparer la table du petit déjeuner. Le lendemain matin, ses enfants ont été étonnés en s’apercevant que leur bol et leurs céréales préférées n’étaient pas sur la table. Elle leur a demandé de préparer la table. Ses enfants étaient ravis de l’occasion qui leur était donnée de contribuer à cette mission d’ordinaire si ingrate. Comme c’était exceptionnel, ils ont passé un excellent moment en famille.

Une méthode simple pour prendre du recul : quelle importance cet événement aura dans 5 ans ?

Par exemple, si vous ne débarrassez pas la table ce soir, quelle importance cela aura dans 5 ans ? Si vous ne lancez pas la machine de clair ce samedi, quelle importance cela aura dans 5 ans ?

Bien sûr, il ne s’agit pas de ne plus rien faire. Juste de prendre en compte votre niveau d’énergie et de vous respecter…. Car vous le valez bien !

Une dernière idée pour vous valoriser davantage…

#5 – Rédiger une Did List

Vous avez peut-être l’habitude de faire une To Do List… Une fois de temps en temps, avant de vous coucher rédigez une Did List. Notez tout, même ce qui vous semble banal ou normal comme « répondre aux mails », « répondre aux clients/utilisateurs », « aller chercher les enfants à l’école », « aller chercher du pain », « préparer le diner », « donner le bain aux enfants », « leur lire une histoire »…

Did list
Source : GettyImages

La question n’est pas de noter « qu’est-ce que j’ai bien fait » mais bien « qu’est-ce que j’ai accompli aujourd’hui« . Il suffit d’inscrire toutes les tâches sans les juger.

Une fois terminée, regardez votre liste. Prenez conscience de toutes les tâches que vous avez réalisées dans la journée et remarquez combien vous êtes efficace et formidable ! Vous avez le droit d’être vraiment fière de vous et vous pouvez vous félicitez ! Vous êtes une personne extraordinaire avec des ressources phénoménales !!!

Cette prise de conscience aura pour effet d’augmenter votre confiance en vous.

Toutes mes félicitations !  

————————————————————

Votre charge mentale est élevée, raconte-nous comment cela se manifeste pour vous.
Certains conseils vous ont été utiles ? Vous avez d’autres astuces efficaces qui ne sont pas citées ici ? Partagez sans attendre en laissant un commentaire ci-dessous ! Vous avez un problème que vous n’arrivez pas à solutionner ? Posez-moi vos questions ou prenez contact avec moi en cliquant ici. Je vous répondrai rapidement !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.