Quel est votre centre préféré ? Instinctif, émotionnel ou mental ? Voyage au cœur de la personnalité…

Centre mental émotionnel & instinctif
Source : Pixabay

Vous pensez que vous réfléchissez beaucoup et que vous êtes sans aucun doute de centre mental ? Et si vous étiez plutôt instinctive… Vous êtes hyperactive et vous vous adaptez facilement à toute sorte de situations, même les plus improbables, vous permettant d’affirmer que vous êtes de centre instinctif ? Et si contre toute attente, vous étiez de centre émotionnel ?

Nous avons tous un cerveau, un cœur et des tripes. Cependant, dans les premières années de notre vie, nous avons privilégié l’un de ces 3 organes. En développement personnel, cela s’appelle les 3 centres : mental, émotionnel et instinctif. Ils sont notamment une porte d’entrée pour la découverte de l’Ennéagramme, outil de connaissance de soi.

Prête à descendre au plus profond de vous pour trouver votre centre préféré ? C’est parti !

Les 3 formes d’intelligence

Dans la cartographie de l’Ennéagramme, nous avons donc 3 types de personnalité de centre instinctif (8-9-1), 3 types de centre émotionnel (2-3-4) et 3 types de centre mental (5-6-7).

Les 3 centres de l'Ennéagramme

Chaque centre a son origine et son utilité. L’ensemble donne naissance à 3 types d’intelligence différente.

Quels sont-ils ?

  • Le centre instinctifsiège dans le cerveau reptilien, partie du cerveau la plus archaïque de l’histoire de l’humanité. Il permet d’assurer notre survie physique et physiologique par rapport à des événements passés personnels ou ancestraux. Le centre instinctif est le siège des réflexes (fuir en cas de danger, retirer sa main quand ça brûle, boire quand on a soif…), des mouvements du corps (marcher, tendre le bras, se coucher ou se lever…) et des actions.

Il agit sans réfléchir, de manière automatique (par exemple quand vous allez de chez vous au travail en pensant à autre chose quand vous connaissez le trajet par cœur). Par conséquent, il n’aime pas beaucoup les changements.

C’est aussi lui qui fournit notre énergie vitale. Il est responsable de nos ressentis immédiats, de nos réactions spontanées, il permet la créativité dans l’action et la coordination physique…  

En un mot, il assure notre survie.

  • Le centre émotionnel siège dans le cerveau limbique. Il permet de nous adapter à notre environnement. Le centre émotionnel est le siège des ressentis par rapport aux autres, des coups de cœurs… ou des coups de gueule.

    Il agit sous le coup d’une émotion (peur, tristesse, colère, joie, dégoût…) et par conséquent dans l’instant présent. 

    Il nous aide à prendre soin de nous, de savoir ce que nous aimons ou pas, de nous intéresser aux besoins des autres et d’entrer en empathie.

    C’est grâce à lui que la procréation et la descendance de l’espèce est assurée.

  • Le centre mental siège dans le cortex, partie du cerveau la récente dans l’évolution de l’homme. C’est la partie la plus lente du cerveau.

    Il permet de réfléchir, de rationaliser, de prendre du recul par rapport à une situation donnée et aussi de faire des choix, de planifier, d’anticiper des stratégies et des actions futures. Le centre mental est le siège des pensées, de l’imagination, de l’intuition, de la réflexion et de la compréhension.

    Il base ses actes et ses décisions en analysant et synthétisant un grand nombre d’informations se voulant objectives. Il n’arrête jamais de penser et utilise une grande partie de son énergie à anticiper les événements de sorte à assurer la protection (prévention ou plan d’action pour parer les dangers).

    C’est aussi grâce à lui que le langage et la communication se sont développés. C’est le siège de la conscience. Il permet de donner un sens à l’existence par la logique, le raisonnement, l’imagination créatrice.

Alors qu’un centre est une pièce vitale de notre moteur interne, chacun a besoin d’une énergie différente pour le faire tourner et le maintenir en bon état de marche. Voyons tout de suite quel est l’ingrédient privilégié de chacun d’entre eux…

Les 3 émotions de base

Chacun de ces centres est associé à une émotion : le centre instinctif à la colère, l’émotionnel à la tristesse et le mental à la peur.

Ennéagramme - les 3 émotions de base

Là aussi, chaque émotion a son utilité.

C’est sous l’impulsion de la colère qu’une personne de centre instinctif va passer à l’action.

Pour une personne de centre émotionnel, la tristesse permet d’obtenir une sorte de reconnaissance (j’ai porté de l’attention et du soutien à quelqu’un) et d’attention (je pleure, les autres vont venir vers moi) et de rester en lien avec les autres

Quant aux personnes de centre mental, la peur leur permet d’affronter les dangers et de se préparer à la fuite ou au combat.

Une hiérarchie propre à chaque individu

Aucun centre n’est meilleur qu’un autre. Comme nous venons de le voir, chacun a son utilité. Dans certains cas, c’est adapté, dans d’autre… un peu moins.

Par exemple, pour jouer au poker, le centre mental est certainement le plus adapté pour évaluer les probabilités du jeu des adversaires. Laisser transparaitre ses émotions est même fortement déconseillé.
Par contre, lors d’un dîner amoureux, rester dans son centre mental nous fera paraître froide, distante et insensible. Aucune chance de nouer une relation durable si nous n’ouvrons pas notre cœur à notre invité de marque pour augmenter nos chances de nouer une relation chaleureuse et agréable.

Pour autant, chacun de nous a surentrainé l’un de ses 3 centres, appelé centre privilégié. De temps en temps, nous faisons appel à un second centre, de façon à pouvoir nous adapter aux circonstances. Mais l’un des trois centres a été complètement délaissé, de sorte qu’un déséquilibre flagrant existe entre notre centre privilégié et notre centre réprimé.

Comment savoir quel est votre centre privilégié ?

Pour savoir quel est notre centre favori, il suffit d’observer lequel des 3 centres nous utilisons spontanément et systématiquement lorsque nous sommes en situation de stress. Lorsque nous sommes sous haute tension, nous sommes toutes sous l’emprise de comportements stéréotypés.  

Le but du jeu va consister à réfléchir et vous auto-observer. De manière générale :

  • comment vous comportez-vous ?
  • quelle émotion ressentez-vous en priorité ?
  • dans quel endroit de votre corps localisez-vous des sensations ?
  • pour quelles raisons vos proches font-ils principalement appel à vous ?
  • à quel centre sont associées vos principales compétences ?

Pas de panique. Vous pouvez aussi allez piocher des informations dans les articles de ce blog qui décrivent en détail les 9 types de l’Ennéagramme !

Type 1Type 2Type 3Type 4Type 5Type 6Type 7Type 8Type 9

Voir aussi : Comment évoluer avec l’Ennéagramme

Apprendre à se connaître en trouvant son type Ennéagramme ? C’est possible !

————————————————————

Cet article vous a intéressée ? Vous avez été surprise de découvrir certaines informations ? Partagez vos découvertes, étonnements, réflexions dans les commentaires ci-dessous !

Envie d’en savoir plus ? N’hésitez pas à me contacter pour prendre rendez-vous. Nous ferons ensemble un bilan entièrement personnalisé. Cliquez ici pour remplir le formulaire de contact !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.