Déconfinement : Comment ne pas avoir peur de reprendre le travail

Covid - Dans le métro
Source : Pexels

Si le confinement a pu générer des peurs par rapport au salaire, l’emploi, les études des enfants… être source de colère parce que les autorités n’ont pas pris les bonnes mesures, que les enfants refusaient de faire leurs devoirs pendant que nous-mêmes avions une téléconférence… ou encore de la tristesse de ne plus pouvoir prendre le café avec nos collègues ou d’aller faire les boutiques, finalement, nous nous sommes adaptés à cette situation sans précédent.

Maintenant, l’heure du déconfinement a sonné, et ce nouveau changement engendre les mêmes émotions d’inquiétude, d’énervement ou de déception mais pour d’autres raisons.

Parmi ces émotions, l’angoisse de prendre les transports en commun et de ne pas pouvoir monter dans une rame, faute de place, le stress d’attraper le Covid, l’inquiétude de ne pas effectuer correctement les gestes barrière, de se tromper dans les nouvelles procédures mises en place par la Direction de l’entreprise… et tant d’autres frayeurs qui se bousculent dans la tête. Car finalement, le confinement avait aussi du bon !

Même si les peurs sont souvent irrationnelles, vous sentez bien que votre cœur s’accélère, qu’un nœud dans le ventre se serre ou qu’une sensation dans la poitrine vous oppresse rien qu’à l’idée de déposer vos enfants à l’école ou de retourner travailler.

Alors comment faire pour ne plus stresser ou angoisser en pensant au déconfinement ou en sortant de chez vous ?

Je vous propose 5 techniques extrêmement simples à mettre en pratique.

Commençons tout de suite par la première.

#1 – Apprendre à se connaitre 

Connaitre son mode de fonctionnement, ses peurs, ses comportements dans une situation telle que celle que nous traversons actuellement est une aide précieuse car nous allons pouvoir nous recentrer et nous connecter facilement à nous-mêmes.

Un outil très puissant comme l’Ennéagramme, permet de mieux se connaitre et donne des clés de vigilance..

A lire aussi : Les 9 blessures d’enfance. Quelle est la vôtre ?

Par exemple, de manière générale, êtes vous centrée sur ce qui ne va pas comme une Perfectionniste ? Ou plutôt sur le positif des situations comme une Épicurienne ?

Cherchez-vous à comprendre la situation actuelle et à avoir un maximum d’informations pour vous rassurer ainsi que procède une Observatrice ?

Ennéagramme
Ennéagramme

Avez-vous tendance à vous considérer comme une victime complètement impuissance face à l’épidémie comme une Altruiste ? Ou plutôt à vous estimer invincible comme une Cheffe ?

Avez-vous tendance à vivre les émotions de manière intense et être dans la tristesse exacerbée comme les Romantiques ? Ou plutôt à vivre dans la peur extrême comme les Loyales ?

Cette période anxiogène vous donne peut-être envie d’être dans l’action et l’hyper-activité comme une Battante ? A moins que vous ne soyez calme et en harmonie comme une Médiatrice ?

Se connaître permet donc d’identifier ses travers et ses automatismes pour y remédier en allant chercher des ressources différentes et des comportements plus adaptés à la situation.

Mais que vous connaissiez votre type de personnalité ou pas, laissez-moi vous présenter la seconde astuce…

#2 – Trouver des alternatives au pire

Il est largement démontré que l’on attire à soi ce que l’on pense et ressent. Les techniques pour développer la loi d’attraction nous le rappellent régulièrement.

Personnellement, je me souviendrai toujours de ce que m’avait dit l’un de mes collègues qui avait fait la guerre d’Algérie : « tous les français qui étaient dans mon régiment et qui avaient peur de mourir sont morts au combat »…  Pas rassurant, n’est-ce pas ?

Alors comment ne pas laisser la peur nous envahir et attirer à soi la vie plutôt que la mort ?

Options alternatives
Source : AdobeStock

Tout simplement en changeant ses pensées. Oui mais comment ?

Soit par la volonté consciente, soit grâce à la technique des « alternatives au pire »

« .

Par exemple, le pire dans cette situation est que je tombe malade et que j’en meure. Si je ne pense qu’à cette possibilité, c’est normal d’être morte de trouille puisque dans ma tête, la probabilité pour que cela arrive est de 100%.

Quelle autre option existe ?  
Que je sois hospitalisée mais que je guérisse…
Je suis maintenant à 50% de probabilité de mourir

Quoi d’autre est possible ?
Que je tombe malade et que je reste à la maison. Je suis soignée avec du doliprane et je dors toute la journée…
Je suis à présent à 33% de probabilité de mourir

Autre éventualité ?
Que j’attrape le virus mais qu’il n’y ait aucun effet sur moi…
Cela me ramène à 25% de probabilité de mourir

Une autre option ?
Que mon organisme soit résistant et que je n’attrape pas le Covid…
Soit 20% de risque que j’en meure…. ET 80% de chance d’en réchapper !

Selon la loi d’attraction, vous attirez à vous ce que vous pensez et ressentez… Il ne vous reste plus qu’à vous concentrer à 100% sur la certitude de ne pas tomber malade.

Pour vous y aider, voyons à présent comment remplacer la peur par une autre émotion

#3 – Se recentrer

En ces temps pour le moins mouvementés, le confinement est un moment propice à aller voir et écouter ce qui se passe à l’intérieur de soi. C’est le moment idéal qui va nous permettre d’écouter les petites voix qui sont mortes de peur comme un enfant face l’orage et au tonnerre.

Prenez le temps de vous isoler, et pratiquez une activité qui permet de vous connecter à vos émotions et en particulier à votre peur :

  • La méditation : connectez-vous aux sensations de votre corps. Est-ce que votre ventre est noué ? Est-ce que votre gorge est serrée ? Ressentez-vous des tensions ou une oppression ? Observez ce qui se passe dans votre corps. Puis laissez-la grandir, vous dépasser, sortir de votre corps et imaginez qu’elle s’envole vers le ciel, comme un ballon de baudruche.
  • L’écriture : faites parler votre peur. Qu’a-t-elle à dire ? Pourquoi est-elle là ? A quoi sert-elle ? Quelle protection cherche-t-elle à vous apporter ? Que pouvez-vous négocier avec elle pour qu’elle devienne une amie ?
  • Dessin
    Source : Pixabay

    Le dessin : représentez votre peur. Donnez-lui une apparence, une consistance. Quelle forme a-t-elle ? De quelle couleur est-elle ? Quelle taille a-t-elle ?… Quel autre dessin vous permettrait de vous sentir mieux ? Qu’est-ce qui a permis de passer de l’image 1 à l’image 2 ?
  • Le collage : prenez des magazines et découpez des photos représentant votre peur, vos sensation, votre état d’esprit du moment et collez-les sur une feuille ou dans un cahier. Choisissez de nouvelles photos symbolisant l’état d’esprit dans lequel vous souhaitez être. Qu’est-ce qui pourrait vous aider à passer de l’état présent à l’état désiré ?
  • La pâte à sel ou la pâte à modeler : donnez une forme à votre peur, utilisez des couleurs, matérialisez-la. Que pourriez-vous changer pour qu’elle soit moins effrayante ?
  • Le chant : parodiez une chanson que vous aimez et parler de votre peur
  • La danse : mettez une musique correspondant à votre état d’esprit et dansez pour représenter ce que vous vivez. Terminez votre danse par des mouvements montrant que vous êtes totalement libérée
  • Utilisez tout ce qui permet de vous exprimer.

Après cet exercice, observez les changements.

Et vous pouvez même pratiquer l’une de ces activités avec vos enfants pour les faire exprimer leurs craintes s’ils doivent retourner à l’école ou s’ils ont peur pour vous ou pour leur papa !

Cet exercice ne vous a pas suffisamment détendue ? Alors pratiquez la technique suivante…  

#4 – Pratiquez l’EFT

« Tout ce qui ne s’exprime pas s’imprime » Gary Craig, fondateur de la technique EFT (Emotional Freedom Techniques).

Cette simple citation démontre à elle seule combien qu’il est absolument fondamental de se libérer rapidement de ses peurs.

Toutes les études montrent que le stress diminue drastiquement les défenses immunitaires. En situation d’épidémie comme actuellement, il est donc vital de retrouver sa sérénité.

Non exprimée, une émotion intense peut avoir des répercutions somatiques dramatiques. Quand on sait que le stress peut déclencher de l’eczéma, des douleurs musculaires et articulaires, des poussées de sclérose en plaque, pour ne donner que quelques exemples, on prend toute la mesure de l’urgence à « se désinfecter de l’intérieur » !

L’EFT est l’une des techniques rapide et efficace que j’utilise principalement avec mes clients lors des séances. Elle est sans effet secondaire et se pratique en auto-traitement.

Voir article : Comment gérer rapidement vos émotions en entreprise avec l’EFT
EFT
Source : AdobeStock

Simple à exécuter puisqu’il suffit d’utiliser le bout de ses doigts pour stimuler 14 points d’acupuncture. Cette technique peut donc s’effectuer n’importe où et n’importe quand, y compris en cas d’urgence comme dans les transports en commun !

Elle a déjà aidé des millions de personnes à guérir de phobies, de crises de panique, d’anxiétés, de traumatismes et de tant d’autres problèmes émotionnels ! Alors n’hésitez pas une seconde !

Toutes ces pratiques de bien-être aident incontestablement à se sentir plus calme et plus serein. Cela dit, une dernière recommandation s’impose…

#5 – Se protéger 

Louis Pasteur
Source : www.pasteur.fr

« Béchamp avait raison. Le microbe n’est rien, le terrain est tout » – Louis Pasteur

Les urgentistes ont constaté que l’obésité augmentait sérieusement les risques de développer une forme sévère de la maladie.

La citation de Pasteur m’amène à préconiser une alimentation saine, une activité physique adaptée et un sommeil suffisamment réparateur.

Lavage de mains
Source : Pexels

Par ailleurs, « la peur n’évite pas le danger« .

Même si les recommandations gouvernementales changent au fil du temps en fonction des  découvertes scientifiques, suivez scrupuleusement les recommandations actuellement en vigueur :

  • port du masque et/ou d’une visière,
  • lavage des mains avec de l’eau et du savon (ou du gel hydro-alcoolique),
  • respect de la distanciation…

L’action a l’incroyable vertu d’éloigner la peur. A défaut d’autre chose, suivre précisément les mesures d’hygiène vous rassureront indéniablement lors du déconfinement.

————————————————————

Certaines astuces vous ont été utiles ? Vous avez d’autres techniques efficaces qui ne sont pas citées ici ? Laissez-nous un commentaire en laissant votre message ci-dessous !

Malgré ces conseils, vous êtes toujours paniquée à l’idée de retourner travailler ? Posez-moi vos questions ou prenez contact avec moi en cliquant ici. Je vous répondrai rapidement !

Partagez sur vos réseaux sociaux préférés :
Email this to someone
email
Share on LinkedIn
Linkedin
Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.